J’ai (enfin) arrêté de fumer

 

IMG_20180603_193926_002

Et oui… J’ai arrêté de fumer depuis 3 mois. Plus de 23 ans de nicotine, de goudron dans mes poumons… 23 ans ! Pas si mortelle que ça finalement cette tige ! Non, ne me croyez pas, j’étais régulièrement malade, je toussais tous les matins (ce qui réduisait largement mon côté glamour, bon, ok, difficile d’être glamour le matin). Un malheureux rhume se transformait en bronchite, sinusite et autres maladies en « ite », beaucoup plus pénibles que graves, soit ! Mais il était temps que je m’arrête. J’aborderai plus tard le côté financier, car maintenant pour fumer, en France, il faut payer l’ISF.

Fumer nuit gravement à votre porte-monnaie !

Etape 1 : la motivation, l’élément déclencheur. On a beau dire à un fumeur qu’il va mourir dans d’atroces souffrances, qu’il aura un trou dans la gorge pour pouvoir respirer, le fumeur n’entend que « blablablablabla je suis un rabat joie blablablabla je veux t’empêcher de faire ce que tu veux blablablabla » et se croit toujours plus malin que les photos des agonisants sur les paquets ou que les conseils des médecins. Il faut un évènement déclencheur, un vrai facteur motivant.  Le mien était morbide… C’est quand on voit un de ses proches agoniser qu’on prend conscience que les rumeurs de cancer sont réelles !

Etape 2 : Trouver son substitut. La première fois que j’ai arrêté de fumer, mon substitut était les pizzas, les biscuits et les petits kinder  ❤ … Résultats des poumons au top et 10 kgs de graisse supplémentaires. N’oublions pas que la cigarette est une drogue ! On a tendance à remplacer une drogue par une autre drogue (j’aurais préféré que les brocolis bouillis soient une drogue, loupé, c’est le sucre).  J’utilise donc désormais une cigarette électronique.

Etape 3 : Ne fumer qu’une machine électronique. Nous allons voir ensemble les avantages et les inconvénients de cette méthode. Son utilisation est très controversée et il y a toujours des petits malins qui sont plus spécialistes que les spécialistes et qui vont faire une thèse sur les effets néfastes du e-liquide au moment où ils me voient vapoter.

kit-ego-aio-joyetech-e-cigarette-electronique-joyetech

J’ai acheté ma première cigarette électronique dans une boutique sur Montpellier, Ô Mon Vapo, super accueil, bons conseils et… une facture d’une centaine d’euros (la cigarette, les résistances à changer tous les 15 jours et les liquides), mais c’est le prix de l’équipement dans la plupart des magasins (sauf si vous vous dirigez vers un site chinois mais je ne promets pas que la cigarette n’explosera pas au bout de quelques jours 😀 ). La boutique met en avant un côté rustique, authentique et très chaleureux. Me voilà parfaitement équipée !

boutique-e-cigarette-montpellier-34000

J’ai réussi très facilement à remplacer ma tige par sa concurrente électronique, le goût est plus agréable, on peut l’utiliser quasi n’importe où, je n’ai pas besoin de me geler dehors pour aller fumer et je ne perds pas le côté sociable de la cigarette (et oui ! la cigarette est un vrai lien social : les pauses avec les collègues, les discussions informelles au boulot, les rencontres entre fumeurs devant les bars). Le prix est beaucoup plus raisonnable, en effet, une fois l’équipement de base acheté, les liquides coûtent en moyenne 4€ par semaine, contre 8€ par jour pour un paquet de cigarettes. Je ne tousse plus, mon teint est plus lumineux (c’est bien joli d’utiliser des tas de crèmes pour avoir l’air moins fatiguée et plus jeune mais si je détruits tout mon boulot avec des substances néfastes absorbées 20 fois par jour, ça ne sert à rien !), je ne sens pas le vieux cendrier plein quand je rentre de soirée. Mais le problème est toujours l’addiction…

cendrier-compltement-de-cigarettes-br-les-50474661.jpg

Je ne suis plus addicte à la cigarette mais à cette cigarette électronique ! Mon angoisse : l’oublier et ne plus avoir de batterie! Facile d’acheter  un paquet de cigarettes quand on a oublié le sien à la maison, moins évident d’acheter à chaque fois une cigarette électronique quand elle est restée à la maison ! (A 55€ la machine… non, non, je ne suis pas Rothschild). Je pense que si je pouvais la fumer toute la journée, je le ferais ! C’est très addictif ! Il faut donc savoir se restreindre et ne pas toujours l’avoir collée à ses lèvres, facile à dire, je sais… Nous ne connaissons pas encore les véritables effets sur du long terme (les laboratoires vont-ils faire vapoter des souris toute la journée ?) mais sincèrement, je trouve plus d’avantages à l’utilisation de ma vapoteuse qu’à la cigarette…

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

 


o mon vapo
 

 

 

2 réflexions au sujet de « J’ai (enfin) arrêté de fumer »

  1. Merci pour ce partage Eve! Je me sens moins seule! voilà 2semaines que je m’y suis mise, et j’avoue que je me laisse tenter encore un peu (un tout petit peu) par une vraie… mais l’odeur de tabac que l’on dégage dans ce cas là me dérange de plus en plus, alors j’ai confiance en moi pour arrêter le tabac une bonne fois pour toute!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s