Le botox : le meilleur réducteur de rides du front

La ride du lion… Un bien joli nom pour une ride qui nous donne l’air contrarié. Vous savez c’est cette petite barre verticale qui nous donne un air sévère, préoccupé, fatigué… alors qu’en réalité, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

La ride du lion est une ride d’expression, comme la majorité des rides du front : le fait de plisser les yeux à cause du soleil, de se fâcher contre le petit dernier qui a décidé de jouer à Picasso sur le mur, de contracter les yeux pour lire sans ses lunettes, tout ceci provoque des plissures de la peau qui persistent avec le temps.

Ride du lion

La cause première de ces rides n’est donc pas le vieillissement mais la répétition de ces mimiques et plus les muscles du front vont être actifs, plus la peau marquera. Il est donc fréquent de voir ces rides apparaître jeune, même à 25 ans.

La seconde cause de ces rides du front est effectivement le vieillissement. Avec l’âge, les muscles du visage se contractent, se raccourcissent également, la peau perd son élasticité et en se plissant, le visage garde la marque des plis plus facilement.

Une fois installées ces rides ne se délogeront pas avec des crèmes hydratantes, même celles qui vous promettront la jeunesse éternelle.

Les crèmes peuvent servir en prévention, en étant associées à des massages quotidiens, cela favorisera la décontraction des muscles et l’allongement de ces derniers.

Mais le meilleur allié anti-rides du front, c’est le botox.

Nous allons immédiatement contrer les préjugés sur le botox !

  • Non, le botox ne vous permettra jamais d’être ainsi :

Le botox n’est pas un volumateur, il ne permet pas de créer un volume, il va détendre le muscle injecté afin d’éviter sa contraction quotidienne et va donc éviter les plissures de peau.

  • Non, vous n’aurez pas un visage figé si vous réalisez des injections de botox.

Effectivement, cela est techniquement possible mais les praticiens sont parfaitement capables d’injecter afin de conserver un visage naturel.

  • Non, le botox n’est pas sans danger.

Il provient de la toxine botulique, un puissant paralysant. La toxine botulique agit entre le nerf et le muscle, évite la transmission de l’influx nerveux et empêche le muscle de se contracter. Pour résumer, votre cerveau commande la contraction de votre muscle mais la toxine botulique va bloquer l’envoi du message, donc plus de contraction ! Alors… ne vous faîtes pas injecter par le premier charlatan qui a suivi un tuto YouTube pour apprendre à piquer ! Vous risqueriez une paralysie d’un œil, ou pire une perte de la vue ! On va donc chez un médecin esthétique ou un chirurgien, pas de low-cost pour le botox !

  • Non, Il ne faut pas attendre l’apparition des rides pour se faire injecter du botox.

Il est possible de réaliser du préventif avec le botox afin d’éviter l’apparition des rides d’expression. Le muscle restera décontracté et ne plissera pas la peau. Il n’y aura donc pas de traitement à faire après. Dès 25-30 ans, le botox est utile.

  • Non, le botox n’est pas utile que sur le front.

Il permet aussi de réduire les pattes d’oie au niveau des yeux, le pli d’amertume sous la bouche…

  • Non, il n’existe pas qu’un seul type de botox

Je suis allée au Six Foch, chez le Docteur Colmas pour réaliser mes injections, il utilise un nouveau type de botox (sans conservateurs, sans albumine humaine, sans protéine d’origine animale, sans lactose… Oui, il y a tout ça dans le botox !). Il a des effets plus durables, si vous avez envie d’en savoir plus, cliquez ici.

Comment se déroule une injection ?

Le médecin prépare le visage en le désinfectant et en réalisant le marquage des injections. Les injections sont donc effectuées là où le spécialiste estime devoir réduire la tension des muscles.

Cliquez ici si vous souhaitez voir une vidéo de l’injection.

Voici un avant-après, les photos « après » ont été réalisées 2 jours après les injections :

Les photos en haut sont réalisées avec une contraction type « étonnement » et celles du bas avec une contraction type « contrariété ». Les contractions sont faites avec la même intensité, à 2 jours d’intervalle.

Le botox a un effet durant environ 6 mois, cela va dépendre de la tonicité de votre muscle frontal.

Si vous souhaitez plus d’informations et que vous avez envie de vous lancer, vous pouvez prendre rdv avec le Docteur Colmas sur Montpellier ou consulter un praticien diplômé à proximité de chez vous.

Le Six Foch

Docteur Jean François Colmas

6 avenue Foch

34000 Montpellier

04.99.58.43.14

centre.medical@lesixfoch.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s